mardi 25 février 2020

Les mégaprojets pétroliers et gaziers au Canada

Les  mégaprojets pétroliers et gaziers au Canada doivent faire face à des conditions économiques d'un contexte fort différent de celui d'il y a vingt ou trente ans. Les facteurs qui restreignent l'expansion des nouveaux gisements marginaux ne sont pas uniquement des contraintes environnementales et des restrictions reliées à la lutte aux changements climatiques. Il y a surtout l'explosion des coûts de ces mégaprojets dans un contexte économique qui ne permet plus la montée en flèche du prix des hydrocarbures. Avec la transition de la consommation vers des énergies vertes, il y aura une diminution de la consommation des combustibles fossiles.

L'offre de pétrole conventionnel demeure importante; bien des régions dans le monde peuvent toujours le produire en abondance pour un coût bien inférieur à $50/baril. Les gisements marginaux n'étaient envisageables qu'en supposant un prix au baril en progression constante au-delà de $80/baril. Cette progression est devenue très hypothétique est fort peu réaliste dans les conditions actuelles et prévisibles où la demande en hydrocarbures est abondamment comblée par l'offre des producteurs exploitant des gisements conventionnels. Nul besoin d'aller vers des gisements marginaux, les plus polluants et les plus coûteux à mettre en production.

L'annonce de Teck Ressources qui abandonne son mégaprojet Teck Frontier dans les sables bitumineux résulte donc de considérations avant tout économiques.

L'article d'Hélène Baril liste à la fin quatre autres mégaprojets controversés au Canada; un de ceux-là est situé au Québec et il implique la production de gaz à partir de gisements non conventionnels. Énergie Saguenay comporte en réalité trois volets qui ne peuvent exister indépendants l'un de l'autre:
- 1) le projet Gazoduq, 
- 2) l'usine de liquéfaction GNL
- 3) des nouvelles capacités de production de gaz par fracturation hydraulique dans les provinces de l'Ouest.

J'ai déposé un mémoire à l'Agence Canadienne d'Évaluation d'Impact. Il est affiché sous le No 650 sur le site WEB de l'Agence:   https://iaac-aeic.gc.ca/050/evaluations/proj/80264/contributions