jeudi 2 juillet 2020

Faillite du 2e plus gros joueur de l'industrie du gaz de schiste

Le 28 juin 2020, la Cie Chesapeake Energy a déposé son bilan. Le géant des hydrocarbures a été la figure dominante de l'implantation de la fracturation hydraulique pour l'exploitation de gisements marginaux. Cette firme basée à Oklahoma City est un opérateur dominant au Texas, en Louisiane, au Dakota, en Pennsylvanie, au Nouveau Mexique, entre autres.

Chesapeake Energy avait 37 milliards de dollars d'actifs il y a une dizaine d'années. La fracturation hydraulique a propulsé les USA en tête des pays producteurs ces dernières années, mais cette importante production a entrainé une chute du prix des hydrocarbures. L'effondrement de la demande en raison de la crise de la Civid-19 n'a fait qu'aggraver une situation déjà précaire. 

La firme d'analyse Haynes & Boone de Houston estimait en mai dernier qu'il y avait déjà pour ce début d'année 2020 dix-sept producteurs ayant déclaré faillite aux USA en raisons de dettes cumulant 14
 G$. Chesapeake Energy est le 18e, qui ajoute 9 G$  au passif. Cette même analyse indiquait que 250 producteurs pourraient subir le même sort en raison de l'écart actuel entre les coûts de production et le prix des hydrocarbures. Les déficit des années 2014 à 2019 ont été mesurés à une moyenne de 2.9G$/an; pour l'année en cours le manque à gagner se chiffre déjà à plus de 38 G$.

Quels seront les prochains gros joueurs à se placer sur la loi des faillites aux USA et dans le monde?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos questions et vos commentaires sont bienvenus.